Loyat

Loyat vient, semble-t-il, de “Loyatus”, nom d’un officier romain. Il peut également venir du breton “loué” (cuillerée).

Loyat est un démembrement de la paroisse primitive de Ploërmel. Loyat est mentionné dans un acte de donation fait, vers 1055, par Josselin, vicomte de Porhoët, en faveur de l’abbaye de Redon. A noter aussi qu’en 1059, Josselin fonde sur le territoire de Josselin un prieuré dédié à la Sainte-Croix (sous l’invocation de Saint Corneille et de Saint Cyprien, martyrs). La paroisse de Loyat dépendait autrefois du diocèse de Saint-Malo.

Un château existait à Loyat dès le XIIème siècle, qui fut remplacé par une forteresse vers 1500 à la demande de Béatrice de Rostrenen. La principale seigneurie appartient en 1631 à Pierre Botherel, vicomte d’Apigné et de Loyat, puis passe entre les mains des Coëtlogon.

En 1790, Loyat perd sa trève de Gourhel et se voit ériger en commune et chef-lieu de canton. En 1801, Loyat est rattachée au canton de Ploërmel.

Share Button

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *