Saint-Abraham – L’église

L’église Saint-Etienne (XIVème, XVIIème et XIXème siècles).

L’église, en forme de croix latine irrégulière, comprend une nef avec un seul bas-côté au Nord, et un choeur à chevet plat à l’entrée duquel s’ouvrent, au Nord et au Sud, deux chapelles dissymétriques. Elle est rénovée en 1636 (date portée sur la charpente), puis en 1981-1982. Le chœur date du XVIIIème siècle. La porte, en arc brisé, date du XIVème siècle. Les arcades, entiers point, datent du XIVème siècle et reposent par pénétration sur des piliers polygonaux. Au Nord-Ouest s’élève un lourd clocher carré daté du XIXème siècle et amorti d’une flèche en ardoises.

La fenêtre du chevet, à réseau flamboyant, a conservé quelques fragments de vitraux. L’un des retables comporte un tableau du XVIIème siècle, une statue du XVIème siècle (en partie supérieure) et, de part et d’autre, un groupe composé de la Vierge et de sainte Anne, et saint Jean Baptiste. Un autre retable, en bois polychrome, date du XVIIème siècle : au centre se trouve un tableau illustrant la lapidation de saint Etienne et de part et d’autre les statues de saint Etienne et de sainte Anastasie. Un troisième retable date de 1860. Le tableau central de ce dernier a été refait au XIXème siècle par le peintre parisien Mercier : de part et d’autre se trouvent saint Rochet saint Adrien ou saint Guérin, et la niche supérieure abrite une Pietà du XVIème siècle. On conserve dans la sacristie un calice en argent doré et daté de 1604, dont la large base s’arrondit en dix lobes décorés des instruments de la Passion.

Share Button

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *