Campénéac – Les Pompiers

CAMPÉNÉAC et ses POMPIERS

En 1897, un incendie détruisit le vieux château de la Ville-Aubert.C’est un nommé Sentier, fermier dans l’une des deux fermes du château, celle nommée la Bergerie située sur le bord de l’étang, qui avec sa carriole et son cheval alla prévenir les pompiers de Ploermel. Ceux-ci, à cheval aussi arrivèrent trop tard, le château n’était plus que ruines.

Les châtelains Mr et Mme BOYNES, lui de son vrai nom Louis Bourgeois originaire de Mamers, elle née Valentine Leroux décidèrent de reconstruire en lieu et place de l’ancien château.

Pendant la construction ils allèrent habiter au bourg dans la maison du carouge appelée « La maison Joubineau» Ce sont eux qui en 1896 firent élever une croix sur la lande de Rothenin, cette croix en granit domine toujours les environs.

Durant la reconstruction de leur château ils décidèrent auprès de leurs fermiers de constituer une équipe de «soldats de feu ». Cette équipe fut formée et les familles Sentier, Hamon, Lepage, Rosé, Doré, Lepeintre, et Chefdor des Madrieux furent les premières familles de sapeurs-pompiers de Campénéac.

Il était nécessaire d’apprendre comment combattre ce fléau ; aussi Mr de Boynes acheta une pompe à bras spéciale incendie.

Cette pompe était d’un modèle identique, mais de puissance inférieure, à celle qui a équipé les pompiers de Campénéac bien après et que l’on peut encore voir aujourd’hui en 1995 dans leurs locaux.

La pompe privée de Mr Boynes existait toujours lorsque les travaux ont été entrepris pour transformer son château en monastère ; qu’est-elle devenue depuis 1953 ?

Share Button

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *